Souvenir de Patrizia

Je pense qu’il n’y a pas mieux que les odeurs pour nous rappeler notre passé. Selon les fumets de cuisine qui embaumaient ma chambre je savais quel jour de la semaine on était, même sans calendrier. Grâce à l’odeur du bouillon qui cuisait doucement dès l’aube pour le pot-au-feu, ou au parfum de l’oignon que l’on faisait revenir dans l’huile pour préparer le friggione, je comprenais parfaitement que c’était dimanche. Ma grand-mère préparait toujours les mêmes plats, mais ils étaient si bons qu’on les appréciait toujours beaucoup.

Ingrédients

3 oignons jaunes

Tomates pelées du type San Marzano[1]

Une cuillère à café de concentré de tomates

Sel, poivre

Huile, une cuillère à café de sucre

Préparation : Pelez et émincez les oignons en fines lamelles. Versez une quantité d’huile généreuse dans une poêle, ajoutez les oignons et faites-les revenir en douceur sans les dorer. Ajoutez les tomates pelées avec le concentré de tomates, qui rend la sauce plus rouge.

Ensuite, ajoutez le sucre pour atténuer l’acidité des tomates. Laissez cuire à tout petit feu jusqu’à ce que la sauce épaississe. Servez en accompagnement du pot-au-feu. Cette sauce peut être aussi utilisée pour assaisonner les pâtes : un vrai bonheur !

 

[1] San Marzano est une variété ancienne de tomate italienne, originaire du village éponyme située en Campanie et protégée depuis 2009 par une appellation d'origine protégée. Fruit allongé et piriforme se terminant en pointe, elle jouit d'une excellente réputation pour les conserves et surtout en coulis. Elle est en effet charnue, avec une chair dense et goûteuse, sans trop de pépin ni de jus.