Souvenirs de Manuela Massa

Quand j'étais jeune-fille, j’habitais à Vezzano di Sotto, un petit hameau à 1 km de Loiano. Il y avait une petite église où, tous les 24 août, on célébrait la Sainte Messe en l’honneur de Saint Barthélemy. À cette occasion, on organisait une grande fête avec un buffet offert à tous les participants. De cette journée, je me rappelle en particulier de la préparation des peschine[1], des gâteaux rouges de la grosseur d’une noix.

Ingrédients

500 g de farine, 200 g de sucre

100 g de beurre, un sachet de levure en poudre

3 œufs, un demi-verre de lait

Zeste de citron râpé

Pour la farce : crème pâtissière ou crème au chocolat

Un verre d’alkermès, 7 à 8 cuillères de sucre cristallisé

Préparation : Sur la planche, faites une fontaine avec la farine, ajoutez les autres ingrédients et pétrissez. Vous obtiendriez une pâte élastique et facile à travailler. Laissez-la reposer pendant une demi-heure. Formez des petits cylindres (comme pour la préparation des gnocchis) et divisez-les en petites boules de la grosseur d’une noisette. Placez-les sur une plaque à four en les espaçant un petit peu, car elles lèvent pendant la cuisson. Faites cuire au four pendant 10 minutes à 180 °C. Une fois refroidies, creusez légèrement la partie plate, remplissez-les de crème et couplez-les afin d’obtenir un petit gâteau rond comme une pêche. Versez l’alkermès dans un bol et le sucre dans une assiette creuse. Imbibez rapidement les boulettes dans l’alkermès et roulez-les tout de suite dans le sucre. Posez-les sur un plateau et laissez-les sécher. La procédure est longue, mais ça en vaut la peine car le résultat est vraiment surprenant !

 

[1]                      [peskine] Littéralement « petites pêches », gâteaux dont la couleur rouge et la forme ronde rappellent les pêches.